Au programme aujourd'hui, un petit cours d'histoire de la mode et la présentation de mon nouveau projet costume, avec, en bonus, une bonne astuce pour tricher avec la mode... Je sais, je sais, tout ça ^_^ Mais il faut bien que je me rattrape de ce long  silence...

flapper-portraitAinsi donc : histoire de la mode. Intéressons-nous pour cette fois-ci aux années 20. A l'époque, les femmes rejettent les corsets qui les étouffent depuis de nombreux siècles et s'affirment. Après la première guerre mondiale, toutes ont du soutenir l'effort de guerre en remplaçant les hommes aux champs, à l'usine, etc, et beaucoup sont désormais veuves. De plus, l'euphorie de cette période dite "des années folles" incite à toutes les audaces. Les tailles s'effacent donc, les poitrines et les hanches s'applatissent, et l'on voit apparaître les "flappers", ces fashionistas avant l'heure aux coupes de cheveux "à la garçonne". Elles révolutionneront et domineront la mode de la décennie.

Ce qui nous donne donc deux types de vêtements :

- les sacs

284620_226649134039101_7118052_n

Original-Flapper-Girls-460x250

- et les sacs raffinés (mais sacs quand même)

61 51

1972

Allez, soyons honnête, il existe tout de même des robes magnifiques datant de cette époque :

flapper-334x500

... maiiiis elles présentent l'inconvénient majeur de ne pouvoir être portées que par des filles immenses et filiformes.

Autant vous dire que je ne me sens pas concernée.

Bref, tout ceci nous amène donc à la suite de cet article, à savoir un projet couture ! Je vais en effet bientôt participer à une soirée-enquête (comme un GN, mais en plus petit...) se déroulant à cette époque. Il me faudra donc revêtir une tenue correspondant aux standards des années 20. Joie bonheur et félicité m'envahirent à l'annonce de la nouvelle, comme mon exposé précédent vous le laisse deviner...

J'ai donc écumé la Toile à la recherche d'un modèle qui m'inspire, quand je suis tombée sur ça :

theybothreachedforthegun

Qu'est-ce donc ? Mais la robe portée par Renée Zellweger dans le film Chicago (une comédie noire et néanmoins musicale que je vous recommande particulièrement !), plus précisément lors du numéro de "marionnettes" They both reached for the Gun (avis aux connaisseurs).

Chicago-1024x452

Bon, et qu'a-t-elle de particulier cette robe ? Eh bien, si vous y regardez de près, on devine une coupe qui souligne légèrement la taille, toutefois "masquée" par les bandes verticales formées par les rubans de satin. Et c'est là que j'ai eue mon idée de génie ! Pourquoi carrément ne pas assumer une coupe "classique", qui souligne la taille, la poitrine et les hanches, tout en donnant l'illusion d'une tenue d'époque grâce à cet effet d'optique ?

9891Me voilà donc lancée, à partir d'un patron tout ce qu'il y a de plus "classique", à savoir le Simplicity n°9891 (avouez que vous êtes destabilisés là, quand même, rien qu'un peu...). J'ai gardé la forme du buste, celle qui m'importait, ainsi que les manches à volant, pour apporter diverses modifications :

  • raccourcissement des manches et de la taille de leur volant
  • modification du col pour obtenir une forme carrée
  • rectification de la jupe au niveau des hanches pour qu'elle ne commence à s'évaser que plus bas (haut des cuisses). Au passage, c'est ce que l'on appelle la coupe "sirène" (bien que celle-ci commence en général au dessus des genoux...)
  • et enfin création d'un volant au niveau du col

Concernant ce dernier point, il me faut avouer que j'ai bien galéré pour trouver la forme qui rendrait au mieux l'effet voulu (cf : photo de la robe d'origine). Je vous livre le résultat de mes recherches acharnées : pour avoir ce beau mouvement, il faut que le volant soit découpé à plat en forme de cercle, avec en son centre un cercle plus petit qui se raccorde au col proprement dit. Et pour avoir un tombé joli devant ET de dos, il faut joindre deux cercles à la façon d'un serpentin (la jointure sera le sommet de l'épaule). Je vous ai perdu ? Un petit schéma explicatif devrait vous aider :

 

 volantdecol2

volantdecol3

Enfin bref, une fois ces modifications apportées, j'avais une robe ajustée parfaitement mignonne, mais somme toute assez banale. C'est alors que j'ai testé ma théorie en épinglant du ruban de velours noir (dont j'avais un rouleau entier en stock depuis des éons) à la manière de mon modèle :

devant

Et tadaaaaaaam l'effet est garanti ! On dirait tout à fait une authentique robe de flapper !

Cependant, m'est avis qu'elle ne donne pas envie d'y transporter des patates...

dos

dos-col

devant-col2


Sur ce je vous laisse, il est temps d'attaquer avec le vrai tissu !!