... faut s'en faire des verts !

Et oui, me revoilà !!
Ne pouvant rester plus longtemps insensible à vos messages angoissés par mon absence de ce blog, et ayant surtout trouvé quelques minutes dans un emploi du temps chaotique et dispersé, je publie ! Il faut dire que je n'ai guère eu de créations à vous présenter ces derniers temps... Non pas que je n'en fis aucune, mais encore fallait-il qu'elles convinssent à une diffusion sur la Toile ! (Ouech Bescherelle, spéciale cass'dédi)

Les deux sessions du GN "Institut Nicolas Flamel : Sortie Scolaire" étant passées (un debrief plus viendra peut-être plus tard dans ces colonnes) je peux allègrement spoiler certains aspects de la mise en scène. Je sais que le but est de refaire jouer ce GN, mais eh, oh, zut, ça sert à rien d'être orga si on ne peut pas s'auto-spoiler tranquile...!

Bref, à un moment du jeu, apparaissait une créature mi-femme, mi-plante, que nous appellerons Dryade dans un raccourci que me pardonneront les puristes. Inspirée par ce personnage, j'ai pris en charge son costume, dont la pièce majeure était une perruque foissonnante :

dryade_face2

dryade_facePour la réaliser, je suis partie d'une perruque bas-de-gamme vert fluo (dont on distingue encore quelques mèches au sommet). Il est à mon avis essentiel de partir d'une perruque déjà faite lorsque l'on en réalise une, afin d'avoir un "filet" de support adapté à une tête comme base de travail.
 A noter : le choix du vert fluo n'était pas très heureux, trop différent des teintes naturelles des autres éléments... Une chevelure blonde ou brune aurait finalement moins tranché.

Pour les "cheveux" en eux-mêmes, j'ai utilisés différents matériaux :

  • dryade_zoomde la laine "peluche" à l'aspect duveteux, en vert anis, vert moyen et vert forêt
  • de la laine normale, assez fine, vert forêt
  • des guirlandes de fausses plantes en plastique, de différentes formes
  • du rafia vert anis
  • du galon marabout (en plumes) vert forêt

J'ai commencé par faire des mèches de laine (toutes les sortes), en attachant une dizaine de brins ensemble (un noeud bien serré fait parfaitement l'affaire). Je les ai ensuite coususes sur la perruque, en prenant soin de dissimuler le noeud sous la mèche.

Ensuite, j'ai réparti et cousu les fausses plantes, le marabout et les brins de rafia un peu partout, sans en mettre trop, c'est vraiment à doser ! Au final, on obtient une chevelure à mi-chemin entre un champ d'herbes sèches et un taillis de sous-bois. Terrible !

dryade_dos

 

Y'a pas à dire, plus j'en fais, plus j'aime compléter mes costumes de coiffes ou de perruques ! Là, en l'occurence, ç'en est même la pièce maîtresse !

Allez, bientôt je vous parle du reste du costume (si, si !)...